Djuric Stefan remporte “Sanremo Sacchi 2011”, le tournoi du centenaire

Djuric Stefan remporte “Sanremo Sacchi 2011”, le tournoi du centenaire

Sanremo, 28 février 2011.

Le Serbe Djuric Stefan (Grand Maître) est le vainqueur de Sanremo Scacchi 2011 (open A), le Festival d’Échecs de niveau international organisé par le Cercle Echiquéen d’Imperia, qui s’est conclu hier après-midi au Nyala Suite Hotel de Sanremo.

Suivent en deuxième position l’Italien Fabrizio Bellia (Maître International) et en troisième position le Croate Mrdja Milan (Maître International).

Toujours dans l’open A, signalons la très bonne prestation de Lorenzo Giostra, 10 ans, d’Imperia.

“Lorenzo – déclare avec satisfaction le président Gianni Rossi Cassani – est le fruit du jeune vivier du Cercle d’Imperia, composé de 150 enfants. Lorenzo joue depuis 3 ans et il a déjà brûlé beaucoup d’étapes en atteignant la 2ème nationale. Il a déjà participé aux championnats nationaux et obtenu de bons résultats et il est également champion régional et départemental. Lorenzo a été découvert par l’enseignant Adriano Balestra et est suivi depuis 2 ans par le maître italo-argentin Roberto Arata. Il joue actuellement dans l’équipe du Cercle d’Imperia en Coupe d’Italie”.

Dans l’open B, on trouve en première position David Jonatan Manco de Turin, en deuxième position Marco Pancioni de Florence puis en troisième position Domenico Rizzi de Plaisance.

Grâce au Cercle Echiquéen d’Imperia, qui a créé une association de grand prestige avec cette fascinante discipline en organisant le tournoi le plus ancien d’Italie (cette année le Festival international d’échecs d’Imperia fête sa 52ème édition), une compétition de très haut niveau s’est de nouveau déroulée dans notre ville.

En effet, Sanremo se vante d’un blason extraordinaire dans le monde des échecs puisqu’elle a accueilli deux tournois de niveau exceptionnel : le premier, le Tournoi de Sanremo, fut disputé  en février 1911 et réalisé à l’occasion des célébrations du Cinquantième anniversaire de l’Unité d’Italie. Le second, en 1930, fut le championnat du monde entré dans la légende avec la victoire d’Alexander Alekhine.

A propos du premier, Adolivio Capece, directeur de L’Italie échiquéenne (Italia Scacchistica) raconte que “le joueur polonais Theodor Von Schewe, alors directeur, collabora très probablement avec Rosselli pour l’organisation, lequel fut un des deux participants italiens (l’autre, le napolitain De Biase, était à moitié connu. Son nom de baptême complet n’était même pas connu : seul son initiale E l’était). Le tournoi se déroula dans le splendide décor du Casino ; parmi les nombreuses manifestations accompagnant l’évènement, quelques importantes oeuvres lyriques, mises en scènes principalement pour attirer le public. Hans Fahrny (avec 7.5 sur 10, invaincu, joueur suisse mais né à Prague et qui vivait à Munich) remporta la compétition. 

En seconde position Moissei Lowtzky de Lipsia, avec 7 points, en troisième le Hongrois Leo Forgacs (probablement plus connu sous le nom allemand Fleischmann) avec 6.5, même si invaincu. Puis Kostic et Pezepiorka avec 6, Reti et Gunsberg 5.5, Scheve et Rosselli 5. Fermèrent le classement avec seulement un demi-point De Biase et Pinkerton (anglais de Bristol).

Comme manifestation parallèle, un tournoi féminin qui vit 9 participantes en jeu fut organisé, parmi lesquelles, pour représenter l’Italie, la comtesse Fossati de Turin que l’Italie Echiquéenne surnomma “la courageuse représentante italienne”.

Le podium fut entièrement anglais : la londonienne Kate Finn remporta le tournoi, en deuxième position Miss Cotton, appelée parfois Selma ou parfois Helen, également de Londres, puis en troisième Mrs Rentoul de Kensington.

Il faut cependant noter que l’Italie des Echecs démontra trop peu d’attention à ce tournoi féminin : mis à part les différentes erreurs sur les noms ou les villes des participantes, au terme du tournoi le classement final ne fut pas publié.

A propos de l’événement de 1930, il s’agit du plus grand tournoi jamais organisé en Italie et un des plus importants événements internationaux de l’époque auquel prirent part presque tous les meilleurs joueurs d’alors. Le tournoi, qui se déroula au Casino, vit justement la victoire du Champion du monde de l’époque Alekhine avec une prestation presque insurmontable de 14 victoires sur 15 parties.

Le récit, les photos et le texte des parties d’un tel évènement épique sont répertoriés dans le livre de Enrico Cecchelli, membre du Cercle Echiquéen d’Imperia, intitulé “Sanremo 1930 : le tournoi des géants” (Sanremo 1930: il torneo dei giganti). L’oeuvre, ainsi que “Les 50 ans du Festival d’Imperia” de Antonino Faraci, a été de nouveau présentée pour l’occasion.

“Sanremo scacchi 2011, ou plutôt le tournoi du centenaire – conclut Igor Varnero (Nyala) – a mis notre ville au centre d’un grand circuit d’échecs qui compte des passionnés et des professionnels dans le monde entier. Une fois de plus, Sanremo a respiré une atmosphère vraiment internationale. Le but est de pouvoir un jour devenir une référence pour tous les passionnés, italiens et étrangers”.


Email
Print